AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SPINOZA DE MES COUILLES.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Misha
you don't love me, big fucking deal, I'll never tell you how I feel
avatar

Féminin Messages : 325
Date d'inscription : 10/05/2014
Age : 20

MessageSujet: SPINOZA DE MES COUILLES.   Sam 22 Nov - 17:25

Accroche> Dieu inventé par les hommes: besoin de se rassurer, besoin de donner une reponse à des questions existentielles (qu'ils n'arrivaient pas à expliquer d'eux-même)
Inculpe des règles de vies
empêche de faire des choses mauvaises+contradictoires
Avant le christiannsme: bcp religions
==> CHR. tout le monde est égaux
Spinoza: JUIF


CECI EST MON BROUILLON POUR MON DM D:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha
you don't love me, big fucking deal, I'll never tell you how I feel
avatar

Féminin Messages : 325
Date d'inscription : 10/05/2014
Age : 20

MessageSujet: Re: SPINOZA DE MES COUILLES.   Dim 23 Nov - 12:55

Spinoza> qualifié de Athé
dénoncé comme "un athé qui se moque de toutes les religions et un être nuisible dans cette république" par des habitants de Voorburg (où il a vécu entre 1663 et 1670)
Adiran Koerbagh: ami proche de Spinoza

-> denoncé par son editeur pour atteinte à la religion (dite "violente")
-> condamné à 10 ans de prison, meurt l'année suivante
-> Nie l'influence de Spinoza sur son oeuvre lors de son procès (conseil, idées etc)
==> INTOLERANCE HOLLANDAISE (autre editeurs emprisoné pour avoir publié un livre à influance spinoziste)
Spinoza: rédaction TTP// envisage un traité pour critiquer les théologue car empêche les hommes de philosopher; réfuter accusation des vulgaires (disent qu'il est athé)
==> Livre publié en 70, écho européen, MAIS très mal vu et critiqué.
[EN COURS]


Dernière édition par K-Neven le Dim 23 Nov - 15:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha
you don't love me, big fucking deal, I'll never tell you how I feel
avatar

Féminin Messages : 325
Date d'inscription : 10/05/2014
Age : 20

MessageSujet: Re: SPINOZA DE MES COUILLES.   Dim 23 Nov - 15:14

Dieu selon Spinoza
- Existe necessairement
- unique
- est et agit selon la seule necessité de sa nature
- cause libre de toutes choses
- tout dépend de lui
- tout a été prédeterminé selon lui

DISTINCTION CROIRE//SAVOIR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha
you don't love me, big fucking deal, I'll never tell you how I feel
avatar

Féminin Messages : 325
Date d'inscription : 10/05/2014
Age : 20

MessageSujet: Re: SPINOZA DE MES COUILLES.   Dim 23 Nov - 18:01

Il est d'usage d'affirmer qu'il existe des avis divergents quant à la question portant sur l'existence de Dieu. En effet, les religions Chrétiennes, Islamistes, Judaïstes ou autre, prennent en compte l'existence d'une ou plusieurs entités divines dont la, ou les, formes varient selon la croyance, étant omniprésent, omnipotent et omniscient. L'autre parti décrit Dieu comme étant une invention de l'Homme, servant à celui-ci pour se rassurer et trouver des réponses non-rationnelles à des questions inexplicables. Dans cette seconde catégorie se range la science, ou l'étude rationnelle de l'être humain, qui exclu l’influence d'un corps invisible sur l'humanité; toutefois, la science de Dieu, la théologie, est une notion traitée par de nombreux scientifiques, mais aussi par un nombre important de philosophes. Parmi eux, Baruch Spinoza parvient à se détacher du lot, compte tenu non seulement de son avis religieux, mais aussi de ses conditions familiales vis-à-vis de cette religion.
Baruch Spinoza (également nommé Bento de Espinosa, ou latinisé en Benedictus de Spinoza) est un philosophe hollandais ayant vécu entre Novembre 1632 et Fevrier 1677. Il est, tout comme ses parents, un juif originaire du portugal, mais également marrane, c'est-à-dire un juif ayant été convertis au christianisme, mais qui pratique le judaïsme. Cependant, contrairement à ses parents, le philosophe ne pratique pas sa religion, ni aucune autre, préférant prendre ses distances.
Très jeune, Spinoza fréquente l'école du philosophe Franciscus van den Enden, où les inspirations de Descartes sont extrêmement fortes; Il proclame rapidement que le judaïsme n'est aucunement divin, ce qui entraîne, en 1656, une tentative d'assassinat sur sa personne, et légèrement plus tard, il est qualifié d'hérétique et se fait exclure du cercle juif définitivement. Suite à cet evenement, il occupe quelques années le métier de tailleurs de lentilles, sans pour autant mettre fin à ses pensées philosophiques et son dégoût vis-à-vis de la religion; il gardera la tentative de meurtre comme une marque de folie lié à cette religion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha
you don't love me, big fucking deal, I'll never tell you how I feel
avatar

Féminin Messages : 325
Date d'inscription : 10/05/2014
Age : 20

MessageSujet: Re: SPINOZA DE MES COUILLES.   Dim 15 Mar - 14:29

ALLEZ CA Y EST, CEY LE RETOUR DE SPINOZA.

Spinoza aborde une nouvelle perspective de la philosophie qui consiste à associer le corps de l’esprit. Pour lui, le corps et l’âme fonctionne ensemble sans que l’un des deux ne soit dominé par l’autre. Ainsi, les transformations ou sentiments que l’on subit psychologiquement se ressentent physiquement.

Selon Spinoza, l’Homme se forge des idées à partir d’interprétations des choses qui lui arrivent et qui sont des illusions. Il existe 2 illusions différentes :

-la première est que l’Homme pense diriger le monde qui l’entoure.

-La seconde est que celui-ci pense être libre alors qu’il est soumis à des règles.

Selon Spinoza, ce qui pousse la conscience à agir c’est le connatus, c’est-à-dire que c’est le désir qui fait agir l’homme et que, pour l’âme, on appelle ce désir « pensée ». Celui-ci est causé, selon le philosophe, par le connatus divin, c’est-à-dire que c’est Dieu ou la nature qui est à l’origine des actions que les hommes réalisent. Les hommes pensent donc agir librement alors que c’est Dieu ou la nature qui fait agir leur conscience. Le connatus de l’homme cherche toujours à se réaliser, ce qu’il fait lorsque l’homme pense. Cependant, le connatus fait partie de l’Homme tout entier et l’effort que nous faisons pour conserver notre être de se distingue pas de l’être que nous nous efforçons de conserver. De plus, ce qui pousse à actualiser notre pensée (Dieu) nous pousse également à changer notre corps.

L’homme est donc un être qui s’ignore lui-même, il ne naît pas raisonnable et ne le devient pas nécessairement. Spinoza affirme également que l’Homme cherche son connatus même sans le savoir et c’est ce qui lui procure la joie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SPINOZA DE MES COUILLES.   

Revenir en haut Aller en bas
 
SPINOZA DE MES COUILLES.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Révélation... (terminé)
» Zombieland !
» La goutte d'eau qui fait déborder le vase (pour qui veut)
» dans le bureau de l'Archon 3 février
» En avoir plein le slip...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: GALERIES. :: neven.-
Sauter vers: