AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 jodie x right under the rising sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathan
send my love to your new lover
avatar

Masculin Messages : 157
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 16

MessageSujet: jodie x right under the rising sun   Ven 1 Juil - 1:35

Jodie.

Ciel avait disparu avec l'héritage de Monsieur ; il était passé à la télévision, à la radio, tout le monde avait entendu parler des tragiques événements qui avaient pris la vie à sa petite protégée ainsi qu'à son employeur. Ils avaient tous été affectés par l'histoire dramatique de ce pauvre homme qui n'avait rien demandé à personne et sur qui le sort semblait s'abattre. Heureusement, il y avait cette somme astronomique d'argent. Ha. Ta mort avait été classée comme un suicide suite au décès de Felix qui avait aggravé ton état déjà critique. Et tout avait été arrangé comme ça, d'un jeu d'acteur époustouflant et de pauvres sourires tristes lancés pour attendrir. Mais une ombre était née au tableau si clair qu'il s'était fait de sa vie prochaine. Tu étais de nouveau en vie. Et tu n'avais rien oublié de ses mots. Ils avaient animé en toi une sorte de haine, de rancœur. De profonde tristesse, une souffrance au fond de la poitrine qui t'arrachait l'envie de sourire.

Ton dos te démangeait depuis que tu étais revenue et tu ne tenais pas en place. Tu avais choisi de t'isoler de tout ; des autres, de la vie en général. Parfois, tu passais des heures dans la forêt, ou à la plage. Mais ce jour-là, tu voulais voir du monde. Aria ne t'empêchait rien. Elle n'était pas comme Ciel ou Monsieur, à avoir peur que tu sortes, que tu rencontres des gens. Elle acceptait que tu sortes prendre l'air et s'inquiétait à peine si tu rentrais tard. Puisque tu rentrais chaque fois sans égratignure et sans prendre froid, elle avait simplement admit que tu n'étais pas en danger là-dehors. Et puisqu'elle n'était ni ta mère, ni ta sœur, peut-être n'avait-elle finalement rien à dire. Pourtant, elle était une des seules que tu acceptais d'écouter.

Alors ce jour-là, tu avais décidé de te rendre au parc. Peut-être par simple caprice ou parce que la foule te rassurait, mais tu t'étais mêlée aux autres qui avaient tous choisi ce jour-là, de plein soleil, pour sortir. Il faisait beau, c'était vrai. Mais il faisait encore plus beau lorsque Felix était là, et toi, tu étais seule. Tu ne voulais pas le rester. Et si tu devais trouver un remplaçant, alors tu le ferais. Ça ne devait pas être si compliqué, de trouver quelqu'un pour te tenir compagnie, pas vrai ? Sauf qu'après dix minutes de recherche, aucune des personnes que tu avais observées ne te convenait. Ils étaient soit trop moches, soit trop grands, soit trop petits, soit un air méchant ou agressif leur collait au visage. Parfois, ils avaient juste l'air bête. Tu voulais quelqu'un de mignon, toi. Quelqu'un qui avait un joli sourire et qui pouvait te faire rire. Mais eux, quand ils se plongeaient dans tes yeux, ils restaient béats, la bouche entre-ouverte et l'air idiot.

Puis là, au milieu de tout, il se baladait, tranquillement. Pas trop grand, un air un peu perdu sur le visage mais tout pile comme Felix en avait un aussi. En fait, en beaucoup de points, il lui ressemblait. Sauf que Felix était plus joli, et plus précieux, et plus doux, et plus petit. Mais puisqu'il n'était pas là, tu décidais que lui, il ferait l'affaire. Alors tu te plantes devant lui, sans user de tes pouvoirs cette fois, et l'empêche d'avancer plus loin.

Tu lui tends la main. Tu avais probablement l'air d'une handicapée. Peut-être l'étais-tu, au fond.

« Bonjour, je suis Jodie ! »

Tu te forces à sourire, comme pour lui prouver que tu essayais vraiment d'être son amie. Mais comme tu n'avais aucune idée de comment les gens faisaient pour sympathiser, tu essayais de faire comme dans les livres que tu avais lu, où les deux amis se présentaient en se tendant la main et en souriant comme si une complicité était directement née. Alors tu avais souri, tu avais tendu la main, et tu étais prête pour avoir un nouvel ami. Pour la complicité, on repassera, par contre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-greatthief.forumactif.org
Nathan
send my love to your new lover
avatar

Masculin Messages : 157
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 16

MessageSujet: Re: jodie x right under the rising sun   Ven 1 Juil - 1:36

Shawn.

Tu savais honnêtement pas ce que tu foutais ici. Qu’est-ce qui t’était passé par la tête, merde? Il y avait trop de gens dans ce parc, beaucoup trop, tu savais pas où te mettre, tu te sentais pas du tout à ta place. Tu cherchais un banc vide, un endroit où personne ne prêterait attention à au grand cheveux châtain que tu étais - mais il n’y en avait pas, nul part, ils étaient tous pris, et tu restais là, à paniquer, les yeux remplis de frayeur réelle. T’avançais à tâtons, évitant le maximum de gens que tu pouvais, ce qui étais assez compliqué dans cette foule. Tu nages à travers cette foule, tu pousses, tes mains en avant, comme si tu étais dans une jungle danse et que tu écartais de dangereuses branches. C’était à peu près la métaphore qui représentait ce que tu pensais présentement. Et alors que t’essaies d’atteindre la sortie pour rentrer chez toi, tu te fais interrompre dans ta fuite, par une petite. Une petite à la main tendue, ses yeux posés sur toi. Tu t’es arrêté, là, au milieu et tu flippes. Qu’est-ce qu’elle te veux? Elle compte bouger? T’as pas envie de rester là. Tu jettes des regards autour de toi, cherchant une échappatoire, et là; « Bonjour, je suis Jodie ! » Sa voix était si pure, et si angélique, t’as tout de suite su qu’elle ne te voulait pas de mal, ça se voyait, ça se sentait. Tu te sentais un peu rassuré, une personne gentille, au milieu de cette marrée de parasites qui te bloquaient, une personne qui était volontairement venue vers toi.

Elle te souriait, elle ne t’évitait pas comme ceux que tu croisaient dans les rues, ou comme tu t’évitais toi même. Elle était là, gardant sa main tendue, comme pour… faire connaissance? Elle voulait.. être amie? Tu ne savais pas ce qu’elle voulait, mais tout simplement tu lui tendis la main à ton tour et tu la posas dans la sienne, serrant délicatement et faisant un mouvement de haut en bas, ajoutant un « Enchanté Jodie, je suis Shawn. » - c’était pas si compliqué, n’est-ce pas? Ça faisait bien longtemps que tu n’avais pas commencé une conversation aussi innocemment et normalement, ou même commencé une conversation tout court d’ailleurs. Et maintenant, qu’est-ce que tu dois faire? Tu peux pas juste t’en aller et la laisser là. Elle s’est quand même interposée pour… te dire qui elle était. Tu te sentais quand même toujours très inconfortable au milieu de ces gens, alors tu lui proposas quelque chose de très simple. « Écoute, petite. Je veux bien parler avec toi de.. ce que tu as envie, mais est-ce qu’on peut aller un peu plus loin? Sous un arbre, ou sur un banc libre, avec pas trop de gens si possible. Ça te va? » Et en lui souriant tout en lui prenant la main, pour être le plus gentil possible avec elle, tu la guides à travers la foule vers un coin de pelouse sous un arbre, où il n’y avait que deux trois personnes autour.

Tu t’assois là, et lui tapote l’herbe à côté de toi pour l’inviter à prendre place également. Tu sais pas vraiment pourquoi, mais t’es bien avec elle. Le fait qu’elle s’interpose quand même pour faire connaissance ça t’a comme… calmé - toi qui était encore affolé il y a quelque minutes. Tu t’allonges sur le gazon, les bras derrière la tête, regardant les feuilles s’agiter avec la légère brise du jour. C’était agréable au final, tu comprenais maintenant pourquoi t’avais eu envie de venir au parc - t’avais juste pas prévu le monde qu’il y avait. Tu tournes la tête sur la fillette, sur Jodie. « Pourquoi t’as fait ça? » Tu fronces les sourcils. « Je veux dire, m’arrêter comme ça, me tendre la main. Tu voulais… faire connaissance? » Tu te grattes le menton en reportant ton regard sur les branches. « Normalement les enfants de ton âge ça a toujours quelques amis avec qui sortir, je doute que tu sois un cas à part. » Tu soupires. « Enfin je pourrais me tromper. » C’est pas comme si à son âge tu avais beaucoup d’amis - zéro pour être précis. Oui, parce qu’elle avait quel âge? 15 ans? 16 ans? Environ sûrement, à peu près.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-greatthief.forumactif.org
Nathan
send my love to your new lover
avatar

Masculin Messages : 157
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 16

MessageSujet: Re: jodie x right under the rising sun   Ven 22 Juil - 0:35

Jodie.

──Elle l'avait suivi sans dire un mot, devenue muette par un sourire et ses pas suivant les siens alors que son regard s'était planté sur ses pieds, comme pour ne pas perdre la cadence. C'est qu'elle avait des petites jambes et qu'il était quand-même plus grand qu'elle. Lorsqu'il s'installe dans l'herbe, elle le regarde un moment, perplexe, avant de se laisser tomber à la place qu'il indiquait, comme un sac à patates - c'était comme ça que Ciel l'appelait quand il ne la trouvait pas assez élégante. Elle pencha la tête, comme si la pensée l'avait attristée, et récupéré son sourire aussitôt.

──Elle semblait n'être pas trop mal tombée ; il posait des questions bêtes mais c'était comme tout le monde, parce qu'au fond toutes les questions étaient un peu stupides, quand on y pensait. Elle avait fait ça parce qu'elle en avait eu envie, c'était tout. Les gens réfléchissaient trop, se posaient trop de questions, ils imaginaient des choses qui ne lui passaient jamais par la tête. Elle ne pourrait jamais devenir adulte ; peut-être que même l'adolescence lui avait fermé ses portes. Elle ne se prenait pas assez la tête pour être mature et ne considérait les problèmes que comme des problèmes et donc rien de plus important qu'un autre problème.

──Alors même s'il posait des questions bêtes, elle avait décidé de le trouver sympathique - parce qu'il semblait l'être. Et comme elle avait décidé de le trouver sympathique, elle lui adressa son plus beau sourire et se retenait de toute ses forces de ne pas faire briller ses yeux. Et si l'effort lui demandait une concentration qu'elle n'avait pas l'habitude de maintenir, elle la maintenait, parce qu'elle ne voulait pas qu'il tombe amoureux ; elle voulait être son amie.

« Ben... »

──Elle hésite. Elle n'aime pas parler de la maison, de Monsieur, de Ciel, de ce qu'il s'est passé. Elle n'aime pas dire qu'elle est morte, encore moins qu'elle s'exile toute seule. Elle n'aime pas dire qu'elle n'a aucun amis parce que la vérité lui fait mal. Alors elle hésite. Et elle finit par hausser les épaules, comme pour oublier que les mots lui déchiraient le cœur.

« Je sais pas trop, je dois pas être une personne normale de mon âge.. »

──Elle avait laissé tomber les explications, comme si elle fuyait sans vraiment le faire et avait fini par planter ses yeux dans les siens - sans aucune trace d'une quelconque magie.

──Elle y voyait comme toujours la vérité ; elle y voyait ce que les gens ne voulaient pas dire et se contentait de savoir sans remarquer. Jodie savait énormément de choses. Elle était intelligente, cultivée, clairvoyante, lucide. Elle était beaucoup de qualificatifs de ce genre, mais elle était surtout bête. Bête de ne pas se rendre compte qu'elle était une lumière. Elle se rendait bête à ne pas savoir qu'elle était réfléchie.

« Mais vous alors ? Pourquoi est-ce que vous avez accepté de me parler si vous avez autant d'amis ? »

──Peut-être qu'il n'était pas une personne normale de son âge, lui non plus. Elle sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-greatthief.forumactif.org
Nathan
send my love to your new lover
avatar

Masculin Messages : 157
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 16

MessageSujet: Re: jodie x right under the rising sun   Mer 26 Juil - 16:57

Shawn.

Son sourire angélique t’atendrissait réellement. Cette petite, cette Jodie, elle avait l’air si joyeuse, si innocente et si enthousiaste de vivre sa vie, de parler aux inconnus, de faire ce qu’elle veut. Elle était si différente de toi à son âge, t’avais pas eu la chance de t’asseoir sous un arbre et de te soucier de rien de plus que d’engager une discussion avec un passant. C’est con, t’aurais pu être comme elle, si t’avais pas foiré toute ta jeunesse - mais l’heure n’était pas bien choisie pour t'apitoyer sur ton sort. “Effectivement, on peut dire que moi non plus j’corresponds pas complètement aux caractéristiques de gens de mon âge.” Ouais, les gens de ton âge normalement ils sont en train de se bouger, de faire en sorte de réussir leur vie, en faisant des études, ou en commençant à faire de petits boulots par-ci par-là. Toi? T’as arrêté les études, t’es fauché, et tu fais rien pour changer ça. Ergo, on peut clairement dire que t’es pas comme les gens de ton âge.
Lorsque sa prochaine question parvient à tes oreilles, tu souris à ton tour. “Tu peux me tutoyer tu sais, j’ai l’impression d’être vieux quand tu me dis vous.” Et t’étais pas encore vieux, hein?

Pourquoi est-ce que je t’ai parlé si j’ai autant d’amis?” Ton rire se fait un peu nerveux. “Faut croire que j’ai pas autant d’amis que ça.” C’est pas que t’as pas d’amis, Shawn, c’est juste que sois tu veux pas les voir, soit ils sont pas disponibles, ça dépend. “J’suppose qu’on s’est bien trouvés du coup, vu qu’on est tous seuls tous les deux, maintenant on est.. bah tous les deux, tout simplement.” Tes phrases avaient pas l’air de faire trop de sens, mais au moins tu te comprends, c’est le principal. Un court silence circule sous les feuilles qui apportaient une ombre assez bienvenue en cette journée ensoleillée. Les gens au loin circulaient sur le chemin du parc : il y avait des couples, des amis, des groupes, des gens seuls (mais très peu). C’est dans ce genre d’endroits public que l’on pouvait clairement voir la diversité au sein des habitants de l’Île, cela te fascinait.

Mais du coup, t’es à l’Académie toi?” T’essaies de relancer un peu la conversation, t’essaies de ne pas décevoir Jodie qui avait l’air de tellement vouloir parler à quelqu’un. “J’y étais avant. Bien sûr on a pas dû se croiser parce que euh… Déjà je venais pas souvent, mais de toute façon j’étais du côté université et tu dois sûrement être… au secondaire.” Tu avais sûrement dû mettre les pieds dans les bâtiments de l’Académie Apollon un total d’environ trois à quatre fois. La dernière fois, c’était pour avoir ton ancienne professeure d’Histoire, qui t’a permis de complètement confirmer ton envie de quitter l’université. “Je faisais des études en littérature, c’était plutôt chiant si tu veux mon avis.” Tu hausses les épaules. “J’espère que j’t’embête pas trop à raconter ma vie, Jodie.” T’avais toujours besoin de demander, gamin peu confiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-greatthief.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: jodie x right under the rising sun   

Revenir en haut Aller en bas
 
jodie x right under the rising sun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CNN: Food prices rising across the world
» Akatsuki Rising
» Jodie Holmes - beyond : two souls
» [Rising.Heaven VS PirateSliper] Part II
» Start of a rising star : The A-List Wrestler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: GALERIES. :: warriors. :: rps. :: shawn. :: en cours.-
Sauter vers: