AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 chain x black sails

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathan
send my love to your new lover
avatar

Masculin Messages : 94
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 16

MessageSujet: chain x black sails   Ven 5 Aoû - 16:39

Chain.

C’était le bruit des branches qui craquent. La sensation du vent qui hurlait dans ses oreilles. L’odeur des feuilles mouillées qui pénétrait ses narines et la douleur qui lui prenait aux jambes après des dizaines de kilomètres. C’était le feu qui ravageait ses poumons et le hurlement qui sortait d’entre ses lèvres. C’était des dizaines de détails, de sensations, d’émotions, qui font que toute la frustration disparaît tandis qu’un self contrôle remplace un caractère indomptable. La caresse de l’eau glaciale sur sa peau, les dents qui claquent, la crampe au mollet qui la suppliait d’arrêter la torture, mais elle continuait. Inlassablement. Les gouttes dégoulinaient le long d’une peau qui aurait présenté des centaines de cicatrices si un don n’avait pas défié la nature. Ce fut un cœur empli d’une tristesse incontrôlable qui coula dans les eaux tandis qu’elle s’échappait des vagues. Des grains de simple qui arboraient des traces de pas le long de la côte et une silhouettes qui s’éloignait peu à peu dans un brouillard pour se perdre à jamais tandis que la seule lumière était celle de deux rubis qui fendaient la brume. Un froid familier, signe qu’elle se rapprochait. Et alors que la majorité des individus sentirait l’angoisse leur taillader la peau, ce fut un calme inquiétant qui la rassura.

Le bois craqua à peine sous son poids. Les cheveux encore mouillés et les joues rouges après l’effort, les rires et les conversations lui parvinrent depuis le pont où semblait s’être rassemblé l’équipage. Elle veilla à ce que le bruit des semelles de ses Converses noires se fasse inexistant tandis qu’elle s’approchait. Un tonnerre d’hurlements s’éleva lorsqu’elle arriva et c’est un sourire qui étira ses lèvres après qu’elle ait roulé des yeux. Des personnes qui avaient traversé bien trop d’événements, partagé trop de douleur et vécu trop de perte pour que l’amitié seule les lie. Un couteau lancé sans permission en guise de salut, et elle le rattrapa sans cligner des yeux avant de lancer un regard meurtrier au jeune matelot qui s’était donné pour but de réussir un jour à la surprendre sans qu’elle sente le coup en avance. Il perdait son temps, mais elle aimait son acharnement. Le couteau tournait entre ses doigts tandis qu’elle se rapprochait de la longue table entreposée où l’équipage prenait une pause avec quelques barils de bière. Refus face à un verre proposé, puis elle remarqua l’absence son absence. Quelques heures sans lui semblaient suffisantes pour lui remémorer les mois à le chercher.

▬ T’as pris l’habitude de disparaître toi, remarqua un matelot qui était sur le point de lui donner une tape sur l’épaule.

Un seul regard suffit à faire en sorte que son geste reste en suspend. Mauvaise idée. Elle le rassura avec un sourire amusé lorsqu’elle vit son regard désolé. Rappel : elle préférait ne pas être touchée sans sa permission, un détail qui pouvait souvent échapper aux nouvelles recrues. Elle ne lui arracha pas le bras à coup de crocs, même si elle se doutait que cela aurait été un spectacle hilarant pour le reste de l’équipage qui ne tarda pas à bouger son cul pour retourner à ses activités.

▬ Ouais, j’avais besoin de me détendre. Quoi de neuf de votre côté?
▬ Euh…On a attrapé un gars qui s’est incrusté et qui a commencé à foutre la merde sur le bateau. Shai pas comment il est arrivé là.

Les deux pierres précieuses rouges se reposèrent sur lui avec une nouvelle pointe de curiosité. Elle arqua un sourcil.

▬ Un intrus, rien que ça. Vous avez prévenu le Capitaine?

▬ Non, on a préféré t’attendre et pas le déranger pour si peu.

Un éclat de rire qui résonna dans les profondeurs du bateau et de la mer sortit de sa gorge. Elle secoua la tête, ravie d’entendre que son frère avait beau être respecté et admiré, il n’en restait pas moins le loup garou qui en inquiétait plus d’un, même si la majorité savait qu’elle n’avait rien à craindre. Elle balaya sa remarque d’un geste de la main avec un sourire amusé. Elle traversait déjà le pont lorsqu’elle lança sans se retourner, sur un ton qui révélait plus l’amusement que le reproche.

▬ Vous êtes qu’une bande de trouillards, vous le savez, ça? Ca va, je m’en occupe.

Elle n’aimait pas spécialement les cachots. Ou plutôt des cages. Elle savait ce que ça faisait d’être enfermé avec seulement des souvenirs, des démons, et des murmures à l’oreille comme seul soutient psychologique pour ne pas sombrer dans la folie. Elle avait sombré quand même, mais avait moins coulé que son frère. Le bruit de ses pas résonna tandis que la lumière du jour disparaissait peu à peu, les marches conduisant aux pièces les plus reculées et les moins accueillantes. Il fallait être dingue pour avoir l’envie de monter dans un bateau navire sans permission. Surtout s’il était dirigé au Grimm-Atlantis. Les ordres étaient clairs, et simples. Il fallait éviter que ça se reproduise. Et même si tuer ne faisait pas partie des habitudes, l’odeur désagréable de sang et de chair montrait qu’il n’en était pas de même pour la torture. Tout dépendait de la volonté du prisonnier et elle n’avait malheureusement pas peur de se salir un peu les mains pour obtenir ce qu’elle désirait. La veste en cuire noire quitta ses épaules pour être déposée sur le dos de la chaise disposée en face de la cellule occupée et à peine éclairée.

Elle s’assit, croisa les jambes, et plissa les yeux le temps que ses iris s’habituent au noir qui régnait. Un noir qui reflétait ses mèches, ses iris, et celui de la cellule. Puis elle put voir son visage avec plus de précision, et elle comprit pourquoi l’équipage avait fait appel à elle : il s’agissait encore que d’un adolescent. Elle soupira. La lame du couteau qui tournait toujours autour de ses bras brilla dans le noir pour offrir à ses yeux un éclat dangereux.

▬ Si tu savais dans quelle merde tu t’es fourré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-greatthief.forumactif.org
Nathan
send my love to your new lover
avatar

Masculin Messages : 94
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 16

MessageSujet: Re: chain x black sails   Lun 15 Aoû - 8:18


Théo.

Il ne savait pas ce qu’il lui avait pris. Peut-être était-il un peu con - bien que ceci ne soit plus à prouver - ou peut-être n’était-il que trop effronté; peu importait pour le moment. Il était assis là, sur ce bateau, dans l’obscurité saisissante de sa petite cellule. Il avait mal choisit son coup, il avait fallu qu'il tombe sur une espèce de navire pirate - il n'aurait pas parié un sous sur l'existence de pirates sur l'île d'ailleurs.

Et maintenant quoi? Il allait pourrir ici? Mourir ici? Sans personne, sans eau, ni nourriture? Il ne se souvient pas avoir étudié la piraterie et n'a donc aucune idée de leurs coutumes; comme si un équipage de créatures magiques et extraordinaires avaient des coutumes normales, comme s'il était utile de passer le restant de son temps ici à se lamenter.  Il se croit vraiment foutu, mais l'est-il vraiment?

Le doute est toujours et restera présent tant qu'il n'aura pas vu cette fille. Ils lui en avaient parlé. Il avait entendu son nom s'élever entre deux murmures hésitants et terrifiés. Chain. Il ne sait pas qui elle est, mais il ne meurt pas d'envie de savoir, pour sûr. Elle est crainte, respectée, et appelée en cas de problèmes comme il avait pu le constater; elle ne pouvait être que rien de bon pour lui. Alors il l'attend, la tête baissé sur le fond de sa cage, sur les restes de paille éparpillée.

Il vivait dans un cliché, et cela était loin de lui faire plaisir. Là où Pirates des Caraïbes n'était que rigolade, se retrouver prisonnier d'un réel équipage n'était guère poilant. Quelle idée il avait eu aussi, cet abruti. Il se revoyait quelques années plutôt, les yeux dans la fente du grand salon, décision qui a malheureusement bien changé ça vie - et voilà que sa curiosité l'avait emporté dans un étrange tournant une nouvelle fois.

Et là elle entre, elle s'avance et virevolte devant tes yeux, se posant finalement sur la chaise, face à lui. Et effectivement, elle le glace, elle lui impose son respect de ses cheveux noirs, de sa posture et de son regard de Méduse qui le pétrifie. Et le couteau qu'elle tient entre ses doigts, avec lequel elle semble jouer, dans la pénombre le terrifie. C'était impossible qu'il ai été aussi con, c'était impossible qu'il ai fait le malin au point d'accepter ce foutu pari?

« Monte sur ce bateau, y a plus personne t'façon. », qu'ils avaient dit - et fort comme il voulait le faire croire il y avait été, et maintenant il est là, face à elle, et sa voix vient déchirer le silence de façon aussi tranchante que l'arme blanche qu'elle tient. « J'suis désolé, pardon. » C'est tout ce qu'il arrive à dire sans que sa voix ne tremble, ce froussard. Evidemment, tout de suite il se dégonfle plus vite que devant les petits qu'il agresse, parce qu'au fond il n'est rien, et pas même un moins que rien.

Il se lève, difficilement, assis depuis trop longtemps déjà, mais il ne sait pas depuis quand exactement - on lui avait enlevé son portable en le jetant là-dedans. Il s'approche des barreaux, enroulant ses doigts autour. Il n'avouera jamais retenir ses larmes en cet instant, mais c'est exactement ce qu'il est en train de faire. La tête haute, le souffle régulier, il ne pleurera pas. « Vous êtes.. Chain? » Son esprit vacille en prononçant son nom mais nullement sa voix.

Il cherche ses mots, cherche quoi dire face à cette situation hors du commun, et face à cette personne hors du commun. Il se gratte derrière le cou, nerveusement, un tic. « Alors, les pirates, c'pour de vrai, hein? » Il ne sait pas si faire la conversation comme s'il ne s'était rien passé était la bonne technique d'approche, mais en tout cas c'est la technique qu'il utilise. Mais que pouvait-il faire d'autre du haut de ses 15 ans? Rien, il est condamné ici pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-greatthief.forumactif.org
 
chain x black sails
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nea ◊ Félicitations tu vas bientôt toucher le fond, c’est bien.
» (flashback) Au mauvais endroit...au bon moment [Pv Lyra]
» New codex black templar
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: GALERIES. :: warriors. :: rps. :: théodore. :: en cours.-
Sauter vers: